Visiter Madrid en 4 jours

0
2178

Sortez les maracas, préparez-vous aux tapas, pour le weekend prolongé du 14 Juillet on vous emmène à Madrid ! L’été est la saison idéale pour visiter les capitales européennes comme Madrid, les locaux sont en vacances et les touristes préfèrent souvent des destinations balnéaires. La foule est donc moindre et le prix des billets est avantageux.

Madrid c’est non seulement la plus grande ville d’Espagne mais c’est surtout la plus espagnole des villes. L’ambiance madrilène est riche, faite d’art, de spectacles, et d’une vie nocturne intense. Ce qu’on aime à Madrid c’est son architecture variée marquée par les influences Maures du Moyen-Age ou encore les bâtiments construits sous les dynasties des Habsbourg et des Bourbons. A cette architecture « monumentale » faites de grandes bâtisses élégantes et des grandes avenues passantes (Gran Via, Plaza Cybeles par exemple), s’ajoute celle des petites rues étroites et des habitations typiquement espagnoles qui témoignent également du passé de la ville.

Mais Madrid ce n’est pas seulement le tumulte d’une grande ville. C’est aussi le charme et la tranquillité, grâce à ses différents quartiers et ses nombreuses rues étroites  propices à la promenade. Les nombreux parcs et espaces verts de la ville (Jardin Botanique royal, parc de Sabatini, le Parc du Retiro…) vous offriront de jolis moments de détente et des siestes bien méritées à l’ombre des arbres aux heures les plus chaudes de la journée.

Vous l’aurez compris Madrid a plein de choses à vous offrir. C’est une ville de contraste et en perpétuel mouvement ; si la journée est propice à la ballade et aux visites, le soir la ville se met à vibrer pour toute la nuit. Madrid est célèbre pour ses bars à tapas, ses cafés-concert, ses boites de nuit, ses spectacles de Flamenco mais aussi ses artistes de rues. En bref il y en a pour tous les goûts.

Vous l’aurez deviné il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à voir/faire/gouter à Madrid. Nous y avons passé 4 jours et si on en a fait beaucoup nous  n’avons malheureusement pas pu tout faire. Mais je vous rassure 4 jours c’est déjà bien pour découvrir et appréhender la ville. En guise d’exemple, je vous propose le programme détaillé de nos visites jour par jour.

Jour 1 : Arrivée

Arrivée à l’aéroport à 12h.  Pour rejoindre Madrid de l’aéroport vous avez 3 solutions :

  1. Taxi/Uber : environ une trentaine d’euros le trajet, normalement le tarif est fixé
  2. Métro : nombreux changements à faire, compter environ 45 minutes
  3. Navettes : elles circulent jour et nuit, départs toutes les 15 minutes des différents terminaux et desservent 3 arrêts : Gare Atocha, Plaza de Cibeles et O’Donnell

Découverte des quartiers de la Latina et Lavapies : le quartier « populaire ». Dédale de petites rues à l’ombre du soleil. Façades colorées typiques. Pour démarrer le séjour c’est idéal, reposant, et ça nous permet de découvrir un Madrid intime et charmant.

Jour 2 : Le Madrid  100% culturel

Madrid est connue pour ses 3 grands musées: le Prado, le musée national centre d’art Reina Sofia et Thibilis. Ces 3 musées sont des incontournables, toutefois sur un weekend de 3 jours, il est difficile de pouvoir tous les voir, à moins qu’on soit un ultra passionné. A mon sens, il vaut mieux se limiter à un musée que l’on choisit auparavant, ça évitera de se sentir frustrer en voyant le temps passer trop vite. Pour profiter au maximum du Madrid Culturel il faut un minimum d’organisation tout en gardant un rythme « cool », car après tout on est en VACANCES.

Matin : « Promenade royale »

La Plaza Major

La plus ancienne place d’Espagne, celle des Habsbourg, on le voit  par son architecture plus classique (mais c’est espagnol donc c’est quand même forcément moins classique qu’ailleurs en Europe).

Le Palais Royal

Pour visiter le Palais Royal il faut compter 1h30, je vous conseille au vu de la file d’attente de réserver des billets coupe-fil, ça vous évitera de cuire au soleil pendant 1h. Si vous voulez assister à la relève de la garde, elle a lieu le premier mercredi du mois à 12h à l’intérieur du palais. Les autres mercredi du mois, elle a lieu de 11h00 à 14h devant la porte du Principe. Les descriptions à l’intérieur sont en espagnols et en anglais, l’audioguide propose des explications sur la pharmacie royale, l’armurerie et les dépendances.

Plaza de Oriente et les jardins du palais

Un véritable moment de détente et de ballade dans un cadre magnifique : les jardins de Sabatini et la plaza de Oriente vous offrent une magnifique vue du Palais et si vous voulez un coucher de soleil romantique : la place de Oriente est un bon spot. La cathédrale de la Almudena est juste à côté de l’entrée visiteur du Palais Royal. Toutefois, vous en apprécierez davantage l’architecture depuis le jardin de las Vistillas via la rue Bailen.

Après-midi : Picasso & Co

Pour le midi: on se fait les jambes et on prend la direction du Musée de son choix, pour nous cça sera le Centro de Arte Reina Sofia. Il n’est jamais évident de choisir l’horaire pour visiter un des 3 plus grands musées de Madrid. Je vous conseille dans tous les cas le billet coupe-file. L’avantage d’y aller l’après-midi est qu’en période de forte chaleur vous apprécierez d’être au frais à l’intérieur pendant quelques heures.

Munis de notre petit guide « découvrir Madrid », nous avons fait le choix de manger au Brillanté, petit restaurant sur le parvis du Musée Reina Sofia. Grosse déception, il s’agit plus d’un snack qu’un restaurant ou bar à tapas. Les prix sont exorbitants (6 euros le bocadillas calamars, j’ai cru m’étouffer en voyant le prix nldr : ils sont vendus 2 euros sur la plaza mayor).

Musée nacional, Centro de Arte, Reina Sofia : une halte incontournabl

Prévoir au moins 2 heures et demie. 6 euros/ pers sans réduction, heures suggérées : matinée/ heure du midi début aprem.

Contrairement au Musée national du Prado, l’influence est plus diffuse. De ce fait il n’est pas forcément obligatoire de prévoir un billet coupe file. Nous y sommes allés le 14 juillet, vers 13h30 et il n’y avait personne au guichet. Je vous conseille d’y aller tôt le matin ou bien sur l’heure du midi/début après-midi. Il faut prévoir 2h30 de visite si vous vous cantonnez à votre objectif : voir les œuvres les plus célèbres et les galeries qui vous intéressent le plus. Encore une fois, je vous conseille de bien préparer votre visite et de choisir avant de vous y rendre ce que vous voulez voir absolument et ce sur quoi vous passerez plus rapidement. Le but ici est de visiter ce musée en une demi-journée.

Guernica de Picasso

Le musée est célèbre pour le grand Guernica de Picasso mais aussi pour rassembler les œuvres de Dali, Miro et Juan Gris. Le musée vous permet de découvrir l’art contemporain espagnol et son histoire et se décompose en 3 chapitres : l’irruption du XXème siècle : utopies et conflits (1900-1945) ; La guerre est finie ? Art pour un monde divisé (1945-1968) et De la révolte à la postmodernité (1962-1982)

Bon à savoir : les descriptions des œuvres sont en espagnoles et très peu sont traduites en anglais. Il vaut donc mieux prendre l’audioguide si vous ne connaissez pas bien les œuvres (il me semble qu’il fallait rajouter un supplément de 2 ou 3 euros) Pensez également à récupérer un plan du musée, il n’est pas donné à la caisse, mais un stand juste à l’entrée en fournie gratuitement (attention il n’y en a pas en Français).

Restaurant du musée Reina Sofia

Pour reprendre des forces : Après avoir visité les 2 premiers étages et pour nous remettre des émotions provoquées par la vue de Guernica, nous avons fait une pause dans le restaurant/bar du musée. L’endroit est charmant et ne ressemble pas du tout à une cafétéria de musée. La terrasse est au RDC en extérieur, elle est ombragée avec une jolie déco bois/romantique. C’était une petite pause charmante pour reprendre des forces et terminer la visite du musée.

Le musée a été construit à la place de l’ancien hôpital de Madrid et a été agrandi en 2005 par Jean Nouvel  avec une grande marquise rouge en alu et zinc collé au bâtiment d’origine. Avec la création notamment d’un auditorium, de nouvelles salles d’exposition, d’une bibliothèque. Je vous conseille de terminer votre visite par la terrasse panoramique aménagée au 3ème étage, elle vous promet une jolie vue de Madrid et sur l’ensemble de l’extension réalisée.

Jour 3 : Madrid au vert

Matin :  « Malasana mon amour »

Malasana c’est le « quartier alternatif », le joyau de la capitale madrilène. Dans ce quartier il fait bon se perdre, c’est un peu le Camdem Town espagnol. Le choc s’opère immédiatement, quand on pénètre dans le quartier on quitte les larges avenus pour de petites ruelles/rues aux maisons colorées (rose, jaune …). C’est un petit village cosmopolite, où il fait bon vivre. Malasana c’est tout à la fois : le quartier rebelle, artiste, bohème, et créatif.

Le soir, l’ambiance y est festive, les terrasses des bars débordent sur les rues et on peut trouver des groupes de musique de tous les genres. C’est le quartier des petites adresses : friperie, vintage, petite pâtisseries, librairies… Cette ambiance si particulière s’explique par son histoire. En effet le quartier a été le foyer de la « Movida » des années 80 à la fin de la dictature de Franco.

Après-midi : Détente et promenade au fil de l’eau

Le parc du Retiro

Après le déjeuner nous avons décidé de nous rendre au Parc du Retiro. Cet immense espace vert de 118 hectares est le « poumon » de Madrid. Il a été construit au 17ème siècle pour servir aux loisirs du Roi et de la Reine.

A l’intérieur du parc plusieurs activités vous seront possibles. Le parc du Retiro est connu pour son lac artificiel, l’Estanque, surplombé par le monument d’Alphonse XII avec de grands lions en marbre. Vous pourrez y louer des barques pour passer un peu de temps sur l’eau ( 6 euros les 45 minutes) ambiance romantique assurée et en cas de chaleur c’est très rafraichissant.

Le Palacio de Cristal

Le Palacio de Cristal, un grand pavillon de verre avec une armature en métal qui abrite des expositions temporaires du Musée Reina Sofia. Il a été construit en 1887 à l’occasion de l’exposition coloniale. Il se reflète sur un plan d’eau vos assurant de jolies photos.

A l’intérieur du parc vous trouverai également une roseraie, une ballade aux statuts et aussi des expos photos (lors de notre passage elle portait sur le sauvetage des migrants au large des côtes méditerranéennes).

Pour une après-midi détente ce parc est idéal, vous pourrez à la fois vous balader et vous reposer aux heures les plus chaudes de la journée. Si vous souhaitez y pique-niquer je vous conseille de ramener votre nourriture avec vous, en effet, il n’y qu’un seul « snack » dans le parc et les prix y sont élevés.

Promenade jusqu’à la Puerta del Sol

Madrid se découvre à travers les rues et en sortant du parc nous avons profité d’une longue marche (environ 1h) pour profiter de la Madrid « autrichienne » en rejoignant la Puerta del Sol.

En rejoignant le Paseo del Prado vous passerez à côté de la bourse de Madrid, puis vous traverserez la Place de la Leatald et verrez le Quartier général des armées jouxté par le musée naval.

Ensuite vous pourrez voir la Fontaine de Cibeles, cet endroit est présent sur toutes les cartes postales et est le lieux idéal pour faire une belle photo souvenir de Madrid. On y voit la fontaine de Cibeles avec comme arrière-plan le Palais de Linares et la Banque d’Espagne. Vous apercevrez également en perspective le croisement Gran Via et porte d’Alcala.

Au choix alors vous irez vers Gran Via pour une session shopping ou bien vous prendrez la rue de l’Alcala. Rendez-vous alors à la Place de Las Cortes qui fait face au Parlement espagnol. Pour arriver à la Puerta del Sol (lieu de visite incontournable) il vous suffira de prendre la rue Carrera de San Jeronimo. Puerta del Sol a pour particularité d’être le point Kimlométrique 0 de Madrid, vous serez pile poil au centre de l’Espagne. Vous pourrez d’ailleurs vous amusez à chercher la plaque kilométrique (petit indice : Au-dessous de l’Horloge). Les emblèmes de cette place sont le néon Tio Pepe et la statut de l’Ours et l’arbusier.

Jour 4 : ADIOS

Il nous fallait être à l’aéroport pour 16h30 ce qui nous laissait encore un peu de temps pour finir de découvrir Madrid.

Au programme : La plaza de España, El Templo de Debod et une halte au Mercado San Miguel.

La Plaza de España se trouve non loin du palais royal, à l’Ouest du centre de Madrid. Les amateurs de nourriture étrangère trouveront le bonheur car le quartier regorge de restaurants internationaux.

Encore un peu plus à l’Ouest vous trouverez un autre grand parc : El Parque del Oeste où se trouve notamment le temple de Debod. Ce temple est un cadeau des égyptiens offert en 1968 pour remercier les espagnols d’avoir participé au sauvetage des monuments égyptiens lors de la construction du barrage d’Assouan.  Le monument est entouré d’un petit étang et surplombe une colline. C’est un endroit idéal pour profiter du coucher de soleil ou bien de la vue de Madrid en plein jour.

Nous avons par la suite regagné le centre-ville pour découvrir le Marché San Miguel. Pour plus d’informations sur cet endroit vous pourrez lire notre autre article sur Madrid où nous parlons de nos coups de cœur/coup de gueule tapas et cuisine.

Voilà notre séjour se termine ainsi que cet article. Je ne sais pas si je vous ai donné envie de visiter Madrid mais je peux vous assurer que vous ne serez pas déçu du voyage. Madrid nous a enchanté, c’était une jolie parenthèse de détente et soleil au mois de juillet.

Date
Article
Guide de voyage - Visiter Madrid en 4 jours
Note
51star1star1star1star1star

Commentaires via Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here